Southside

Clic droit sur l’image et “Afficher l’image” pour avoir les images à leur taille réelle (notamment les plans).

Le plan

chicago_southside_marked.jpg

Description

Les zones qui font la transition depuis le Loop vers le Southside sont encore agréables. Les immeubles à appartement luxueux du Loop rétécissent petit à petit pour devenir d’imposantes maison de maître. Dans Bronzeville, les maisonnettes typiquement chicagoanne, néovictoriennes, commencent à apparaître.

lieuxBL_SouthSide_Bronzeville.jpg

Les rue y sont vivantes : les voitures passent en klaxonnant, hip hop à fond de caisse, les jeunes black en mini-short sifflent sur le son du hip hop, à l’abri de la pluie sous des tonnelles. Les filles pauvres du Sud du quartier viennent lécher les vitrines de magasins luxueux ou les femmes chics du Loop viennent faire des essayages de robes scintillantes. La communauté afro-américaine, comme dans tout le South Side, y est omniprésente.


Des commerces de tout genre font pignon sur rue, à Bronzeville comme à SoLo (South Loop), des bars aux terrasses couvertes abritent des concerts animés, du jazz au hip hop. La culture rap y est omniprésente. Ancienne zone industrielle, SoLo est désormais une zone en destruction : une forêt de grues et de bétonneuses. Les industries et entrepôts sont en cours de destruction, créant de grandes zones en chantier, les panneaux affichants les futurs projets de logements de loyer plus élevés sont à tous les coins de rue. Les publicités destinées aux investisseurs sont placardées aux barricades de terrains vagues. Partout, des ouvriers d’entreprises aux noms slaves forent, pillonnent, martèlent les bâtiments.

lieuxBL_SouthSide_SoLo.jpg

Plus on s’enfonce vers le Sud, plus on s’enfonce dans la pauvreté. Les commerces disparaissent, les vitres brisées apparaissent, les murs se lézardent : les maisons de maître néovictoriennes finissent par se dégrader en taudis au fur et à mesure qu’on s’avance, dans des cités où la population noire vit dans la rue, parsemant des poches ethniques (coréenne par exemple) qui s’organisent entre pour survivre et, surtout, se sécuriser, arme au poing. Des pavillons collectif aux briques brunes finissent par se réunir autour de parcs désolés où les gangs jouent à jeun de contrôle.

lieuxBL_SouthSide.jpg

Southside

Neonoir chronicles Araknee Araknee